Capharnaüm – 6

Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas écrit sur ce blog. Je suis évidemment fort occupé avec la réalisation du financement participatif des Champidragons. Cela prend énormément de place semaine après semaine et petit à petit la fin de la partie “réalisation” arrive.

Et le mois d’octobre pointe le bout de son nez, l’automne est là. C’est la période de l’année que je préfère, le soleil se couche de plus en plus tôt, un parfum de rentrée flotte encore, c’est le moment où on a envie de faire plein de choses, de mettre en place des projets, on ressort les citrouilles en crochet, les pulls et les écharpes, le chocolat chaud sent bon dans la maison, on a envie de refaire la déco de chez soi (ah non ?).
Bon, je dois bien avouer que quelques petites choses viennent légèrement contrarier tout ça (mais on en parlera plus tard sur ce blog) mais il ne faut pas se laisser abattre !

Donc c’est parti pour le petit programme:

Dracofungus

Les dernières illustrations sont terminées. Les marque-pages, cartes postales et prints ont eu leurs derniers coups de pinceau, la dernière touche. Je vous montrerai tout ça en fin d’article.
Un autre morceau devait être attaqué : les petits dessins de Champidragon accompagnant certaines contreparties. J’ai passé mes deux dernières semaines à en faire 185. Il en reste 110. La fin est enfin en vue et cela fait vraiment du bien.
Il restera les grandes illustrations pour les plus grosses contreparties mais les envois des contreparties n’en dépendent pas, donc je peux m’en occuper à mon aise par la suite.


Des goodies sont arrivés à la maison. J’ai eu la joie de recevoir les totebags, les standees et les pin’s. Ils sont tous très beaux.
J’ai aussi fait un genre de mini-site, maintenant que la précommande est terminée, avec une petit FAQ.


Tout ça pour vous dire que ce chapitre arrive gentiment mais sûrement à sa conclusion. Je vous poste plein de trucs en vrac, pour que vous voyez ce qui a été fait !

Du croquis !

Parfois, cela fait du bien de faire de petites choses plus légères. C’est pourquoi c’était installé, sur Twitch, le Mercroquis.
Une après-midi par semaine, du croquis sur une thématique donnée. C’était relaxant. En voici quelque sessions avec au programme: des champidragons (eh oui), de la féérie, des nains, des créatures fantastiques et des cornus !

Pour le moment, je suis en pause d’un peu tout ce qui touche les réseaux sociaux (je vous en parlerai plus longuement dans un prochain article), je verrai si ce petit programme revient sur Twitch quand j’y reviendrai également. Peut-être à une plus petite fréquence.

Puis parfois, l’envie, sur un croquis particulier, de pousser un peu plus les choses et de lui mettre un peu de couleurs !

Des couvertures, des couvertures partout !

Cette année, j’ai eu le chance de faire pas mal de couvertures de romans. En voici quelques unes !

En premier, le deuxième tome de Whispering Pines, chez Simon & Schuster. C’est ma première couverture pour un éditeur américain. Cela fait plaisir, l’air de rien et je pense que ce n’est pas fini !
Une nouvelle série aux éditions Gulfstream: Les enfants des saules, de Charlotte Bousquet. J’aime beaucoup illustrer ce petit groupe d’adolescents. Le livre est tout joli, avec son titre et l’écusson central en argenté.
Viennent ensuite La malédition des Bannis de Janine Wilk, chez Bayard et le troisième tome de L’intenat de l’île aux cigales, de Julie Bonnie, aux éditions Albin Michel. Troisième tome également pour la série Les Aînés, de Serenya Howell, aux éditions Plume Blanche.
Je retrouve aussi Third Editions pour une lithographie qui accompagne l’édition first print du livre consacré à Final Fantasy XIII. C’était un vrai plaisir à faire car oui, j’adore cet épisode (et oui, la trilogie complète) !
Et pour finir, un autre retour, dans le Paris des Merveilles de Pierre Pevel, pour deux livres. Une intégrale à l’occasion des 10 ans des éditions Bragelonne. Et un deuxième recueil de nouvelles: Malfaiteurs du Paris des Merveilles.

D’autres sont encore dans les cartons… mais je ne peux pas encore vous les montrer !

Argyll

Ce sont aussi des couvertures mais je les mets un peu à part, car pour celle-ci, j’ai également la casquette de directeur artistique. La suite des romans aux éditions Argyll: Le chien du forgeron de Camille Leboulanger, La Monture de Caroll Emschwiller et Sous le vent de la liberté de Christian Léourier !

Les deux derniers sortiront dans ces derniers mois de 2021. Et les précommandes sont déjà ouvertes sur le site de la maison d’édition.

La Rue de Minuit

Un petit bonus… vous connaissez la boutique de ma moitié, Rue de Minuit (non ? Comment ça, non ! Allez, zou, on va y faire un tour directement !)

Alors je vous en parle parce qu’il y a deux trucs vraiment cool :

  • Des jeux/énigmes sont arrivés dans la boutique ! Ce sont de vraies histoires à découvrir à travers une énigme. Vous pourrez vous plonger dans ses univers et les découvrir en farfouillant pour trouver des codes, des indices, recoller les morceaux… bref, je vous laisse découvrir tout ça en allant directement sur le site !
  • Et le deuxième petit truc est quant à lui d’ordre esthétique mais bordel, il est beau ! Le premier pins de la boutique, la grande horloge ! Il est tout joli, il a un petit effet paillette. Il est encore là mais on me dit dans l’oreillette qu’il n’y en a déjà plus beaucoup… faut se dépêcher, quoi.

En vrac !

Des choses et d’autres. De la gourmandise, du chat, des livres, de la gourmandise encore et un pins.

Il ne me reste plus qu’à vous dire à très bientôt, pour un article plus sérieux dans le fond et dans la forme aussi.
En attendant, prenez bien soin de vous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.