Dark faeries: retour en féérie

La féérie ?

Si vous me suivez depuis longtemps, vous devez savoir que la féérie est un univers que j’ai pas mal illustré il y a quelques années. Les divers projets que j’ai pu faire m’ont légèrement éloigné de cette route, que j’aimais tant prendre auparavant.
Vous vous doutez bien qu’elle n’a jamais été très loin et elle jalonnait régulièrement mes carnets de croquis. Puis un jour, j’ai eu envie d’y retourner… J’ai commencé par ces deux illustrations. C’était un premier pas, pour voir si cela me plaisait toujours autant. Je vous laisse deviner la réponse…

Les maîtres

Quelques temps plus tard, en parcourant ma bibliothèque, j’ai ressorti quelques livres…
Et là, il me faut vous parler un peu des artistes que j’aime vraiment beaucoup, et de certains livres.
Je pense qu’on est tous d’accord pour dire qu’on ne peut parler féérie sans évoquer « Les Fées », de Brian Froud et Alan Lee. Formidable livre, il a été une petite claque visuelle la première fois que je l’ai ouvert. Et bien qu’aimant beaucoup (attention, euphémisme) le travail d’Alan Lee, c’est devant les peintures de Brian Froud que le choc a été le plus important.

Sans le savoir, étant plus petit, j’avais déjà été marqué par « Dark Crystal » (dont j’attends impatiemment la série sur Netflix), et Labyrinth. Deux films pour lesquels je garde une grande tendresse. C’est d’ailleurs il y a à peine quelques années, que j’ai réussi à remettre la main sur « The world of the Dark Crystal ».

Plus tard, ce fût « World of Faerie » qui prît le relais. Plus dense, le livre fourmille d’illustrations, d’encarts, de croquis, dans tous les sens… et il est resté gravé dans ma tête. J’ai passé des heures et des heures devant certaines peintures. La richesse des personnages, les compositions si complexe… C’est certainement celui que j’ouvre le plus souvent. Si je ne devais garder qu’un artbook… je pense que ce serait celui-là.

Bien d’autres livres sont disponibles, pour parcourir un peu plus l’univers de Brian Froud, comme par exemple: Les Lettres des Fées Séchées de Lady Cottington, Good Faeries/Bad Faeries, The goblins of Labyrinth, Trolls (avec sa femme Wendy au texte, et dont les sculptures parsèment les pages pour notre plus grand plaisir).

J’ai eu la chance de pouvoir le rencontrer lors du festival Trolls et Légendes. Le moment fût bref, mais très agréable, et lui, ainsi que sa femme Wendy, ont été d’une gentillesse folle (et je regrette toujours de ne pas avoir craqué, et acheté une des sculptures que Wendy avait avec elle…).

Je ne peux évoquer l’univers du petit peuple sans citer Jean-Baptiste Monge. Sa découverte fût plus tardive, mais j’ai adoré voir sa vision de ce monde. Et Celtic Faeries reste un livre marquant. Ses deux carnets de croquis, sortis également chez « Au bord des continents », sont deux pépites indispensables à ma bibliothèque.

L’apprenti

Comme je le disais au début de l’article (j’ai beaucoup parlé, scusez du peu… je m’étale rapidement quand j’aime quelque chose…), l’envie de retourner dans ces univers s’est faite sentir il y a quelques semaines. J’avais un peu de temps pour moi, et cela faisait très longtemps que je n’avais pas fait passer mes envies personnelles avant le travail de tous les jours.
Et voici le résultat, une première série d’illustrations, dans laquelle je tente de rendre un peu hommage aux personnes évoquées ci-dessus, en apportant ma petite patte (en tout cas, je l’espère). Je n’avais jamais osé m’attaquer à de grosses compositions, avec beaucoup de personnages, et je me suis lancé !

J’espère que j’aurai le loisir de continuer cette série prochainement, et que vous aimez cela tout autant que moi.
Je vous dis « à très bientôt », et en attendant, je vous invite à aller voir la galerie.

La galerie Dark Faeries au complet

8 comments on "Dark faeries: retour en féérie"

Répondre à Gabriel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.