Indépendance et confidence

Voici un article dont je vous parle depuis un moment. Une réflexion sur les derniers mois qui se sont déroulés, mes envies pour la suite. On va revenir tranquillement sur l’évènement le plus marquant en premier puis parler un petit peu de l’avenir, des directions que j’aimerais prendre, du pourquoi, du comment et en quoi ça vous concerne aussi.
Je vous propose donc de vous installer tranquillement dans le divan, avec un bon café/thé/chocolat chaud, on va causer sérieusement.

La campagne de financement du Petit précis de Champidragonologie s’est terminée le lundi 12 avril à 23h59.
Quelle aventure… 3570%, 2073 contributeurs… mais quelle aventure vous m’avez offerte !
Chaque jour, au lever, on prend son petit déjeuner, on s’installe, premier réflexe: aller voir où on en est. Répondre aux nombreux messages qui arrivent de toute part, lire les nombreux soutiens et messages d’encouragement que l’on reçoit. Puis quand la cagnotte commence à vraiment grimper, voir avec une certaine surprise des gens nous contacter pour proposer leurs services, proposer des partenariats, une vie d’influenceur en quelques instants.
Je ne vais pas m’étendre plus que ça mais c’est un énorme condensé d’émotions, c’est grisant, effrayant, motivant, épuisant, on passe par tellement de sensations en quelques semaines qu’on en ressort rincé et surtout, il y a ce calme, après. Un léger bruit de vent sur une plage déserte qui vous rappelle qu’il y avait du monde ici, peu de temps avant. Un petit manque est là.

La dernière semaine a aussi été le lancement des premières diffusions sur la chaîne Twitch ! Depuis le temps que j’attendais de me lancer. C’est maintenant chose faite. J’étais bien stressé pour la première. Je le suis encore un peu avant d’appuyer sur le bouton « diffuser en direct » mais sincèrement, les gens qui passent me dire bonjour, poser des questions sont juste adorables et chaque cession s’est terminée en détente totale. Vous êtes d’ailleurs nombreux·ses à avoir suivi ces premières diffusions ainsi que la chaîne, merci beaucoup (d’ailleurs, les replays sont toujours disponibles, si vous voulez voir comment les Champidragons sont mis en couleurs… n’hésitez pas !).

Cette aventure était plus qu’importante. Forcément pour les Champidragons, ces petites créatures que vous avez aimé dès le début. Les faire vivre concrètement via ce livre qui pourra ensuite envahir vos murs si vous le désirez. Mais aussi pour une toute autre raison et elle est, à mon humble avis, encore plus déterminante…

Cela fait maintenant 15 ans (à quelques détails près) que j’exerce mon métier. Je suis passé par l’édition BD, jeunesse, fait beaucoup de couvertures de livres, surtout dernièrement. J’ai fait du concept pour la pub, le jeu vidéo. Tenté une aventure en tant que directeur artistique. Avec au milieu de tout ça, un gros passage dans le jeu de société.
Tout cela, j’ai adoré le faire, vraiment. Cependant, il faut être honnête, plus j’avançais et moins mon travail devenait personnel. Je « prêtais » mon pinceau à d’autres pour créer leurs univers, toujours avec énormément de plaisir. C’est toujours une grande joie de donner vie à des univers. Mais au fur et à mesure, à force de reporter les idées qui faisaient irruption de temps à autres, de les ranger dans un tiroir, de mettre de côté les projets que j’aurais aimé faire depuis des années, elles se sont éteintes. Quelque chose s’est brisé. Depuis quelques mois maintenant, une petite étincelle revient, un petit quelque chose a montré le bout de son nez: l’envie prendre le temps de faire ces choses-là, de me replonger dans mes univers, ceux que j’affectionne avant tout.

Vous me direz que je peux toujours aller toquer à la porte des éditeurs, signer un nouvel album jeunesse, une nouvelle BD. Certes, je pourrais. Mais en ai-je envie ? Ai-je envie d’avoir des contraintes éditoriales ? Ai-je envie d’avoir un contrat équivalent à un Smic après 15 ans d’expérience, le tout en étant présenté comme une chance par la personne qui va me le proposer, en me faisant miroiter des droits d’auteur que je ne toucherai certainement jamais (car soyons honnêtes, les « succès » en BD, c’est presque le tirage du loto) ? Ai-je envie qu’on me dise que c’est une chance d’être édité, comme si c’était la seule façon de faire vivre un projet, la seule validation publique valable ?
Eh bien non, je n’en ai pas envie. Cela fait quelques années que l’idée, le désir de plus d’indépendance me trotte dans la tête et ce projet de Champidragons était aussi la première pierre de quelque chose d’autre. Un quelque chose que j’aimerais construire avec vous.
Quand je vois la ferveur avec laquelle vous avez soutenu ce projet, j’ai envie de croire que vous voudrez bien me suivre vers d’autres aventures du même genre plus tard, sur d’autres thèmes, différents supports. J’ai envie de revoir la petite bouille d’un certain petit chat blanc. De vous faire découvrir d’autres personnages qui sont passés me rendre visite au cours de ces 15 années. J’ai envie de replonger en féérie et continuer mes Dark Faeries. Voir où peut nous mener A Dwarf’s journey. En faire des livres, je ne sais pas, pourquoi pas. Bref, beaucoup d’idées qui commencent à prendre forme et que je n’ai plus envie de retenir.

Cette indépendance, d’autres artistes l’ont déjà tentée ces dernières années. Comme ça, de tête, je citerais Maliki, Yatuu, Laurel, et bien sûr Chane. Leurs périples me donnent un peu de force et me disent que c’est possible. Et le succès vers lequel vous avez amené les Champidragons, aussi.
C’est pourquoi j’aimerais, moi aussi, vous proposer de me soutenir dans cette aventure, via un Patreon. Et de se retrouver une fois par an (à peu de choses près, ce ne sera jamais millimétré non plus) pour donner vie à un projet précis, via une plateforme comme Ulule, que nous aurons construit ensemble ou que nous terminerons de construire ensemble au fil des mois qui suivront.

Évidemment, cela ne veut pas dire que je ne vais plus illustrer de jeux ou faire des couvertures, non. Mais moins, oui. Je resterai bien entendu ouvert à de potentiels clients et à celles et ceux avec qui je travaille depuis de longues années maintenant. Mais de façon plus restreinte si les choses se passent bien pour moi dans cette quête d’indépendance. Puis si l’envie vous dit, chères clientes et clients, si vous me lisez ici, on peut aussi concilier les deux si vous venez me chercher pour un de mes univers (eh oui). Donc rassurez-vous, normalement, je ne devrai pas non plus disparaître des endroits où vous me connaissez habituellement.

C’est un gros changement, un gros pari aussi. J’espère que vous le comprendrez et que vous me suivrez dans ce nouveau chapitre qui, j’en suis déjà convaincu, sera plein de surprises !
En attendant et pour clôturer ce long monologue, je vais vous laisser réagir à tout ça en commentaire. N’hésitez vraiment pas à me dire ce que vous en pensez en toute franchise, si vous êtes partant·es pour me suivre et écrire ce nouveau chapitre ensemble.

Sur ce, je vous dis à très bientôt !
Prenez soin de vous.
Xavier.

11 comments on "Indépendance et confidence"

  • Sifhel dit :

    Je suis très enthousiaste à l’idée de te voir développer tes propres univers ! C’est l’essence même de l’art à mon sens et tu en as tellement le potentiel. Je comprends à quel point le milieu de l’édition ne fait plus tellement rêver, même si certains projets sont magnifiques. Avec l’expérience que tu as, à présent, je ne doute pas que ton pari fonctionne, et surtout que tu te fasses plaisir au passage !

  • Tithouktarine dit :

    J’ai flashé sur ton travail via les Littles Witches, ai adoré suivre l’aventure des Champidragons et decouvrirai avec enthousiasme ce que tu developpera avec tes autres personnages et univers ^^

  • Lydie Jung dit :

    J’ai découvert ton travail récemment, malheureusement trop tard pour participer à la campagne sur Ulule. Je serais très heureuse de soutenir tes projets futurs.

  • Mischiev dit :

    je pensais bien qu’un après compagne ulule faisait sûrement comme une fin de soirée joyeuse où tout le monde est parti et on est tout seul dans le silence et y’a encore le ménage et la vaisselle à faire. x)

    Pour le moment twitch je n’ai vu qu’une rediff et ça semblait très chill, agréable et évidemment très intéressant de voir le processus de peinture.

    Je suis contente de savoir que tu retrouves l’étincelle création d’univers personnel. J’aurais pas toujours les fonds pour suivre mais je serai toujours au rendez vous pour partager un maximum et au vu du succès de tes ulules je suis certaine qu’il est possible pour toi de faire ce que tu veux de tes idées avec le confort financier. En tout cas je te le souhaite. 🙂

  • sigillum dit :

    Lances toi !! On sera là derrière toi !!
    Et si je peux te soumettre une proposition : a dwarf’s journey en priorité stp 😅

  • Hubau Anne-Lyse dit :

    Je suis contente de voir que tu veuilles retrouver ta liberté de création et tes univers. Je te soutiens à 100%

  • BRESSET Eric dit :

    Première étape, se créer un compte Patreon, et maintenant, attendre !

  • krawash dit :

    Je te souhaite vraiment que ça marche. C’est chouette de vivre de ses passions mais bien en vivre, c’est mieux !

    Puis j’aimerai bien voir aussi où tu nous mènera avec A Dwarf’s journey.

  • Briefaeon dit :

    Je rejoins les commentaires précédents. Tu t’es donné les moyens de construire une communauté suffisamment grande pour te faire financer, maintenant profites-en !

    Et je plussoie moi aussi l’univers d’A Dwarf Journey qui est celui qui me parle le plus parmi ceux que tu as cités.

  • Kro dit :

    Bonjour,

    Merci de cette confiance. Je découvre ton univers créatif, tes univers depuis le début des champidragons. J’espère être digne de ta confiance.
    Il arrive un moment où il faut choisir d’être soit même jusqu’au bout du pinceau !
    Alors je suivrais avec attention ton évolution 😉
    Vivement la prochaine page !

  • Je suis très heureuse de lire cet article dans lequel je me retrouve beaucoup. À ça près que je n’ai pas 15 ans dans le métier et que je serais plus métaphoriquement au stade naissance du pedigree artistique, mais cela n’empêche que cette notion d’identité, et de se trouver me touche. Et je suis ravie que cela vous arrive enfin :). Et je ferais mon possible pour vous soutenir par le biais du patreon !
    PS : j’espère pouvoir commander les champidragons dans le futur :3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.