Ça y est, 2020 est terminée. Quelle année étrange. Qui aurait pu prédire de tels rebondissements il y a à peine un an. À part les scénaristes des Feux de l’amour, je ne vois pas.

Je vais tenter, tout d’abord, d’aller fouiller dans le bilan de l’année dernière et de voir où j’en suis maintenant. C’est toujours pas mal de prendre du recul sur ce qu’on fait et ce qui s’est passé.

Forcément, les bonnes résolutions ont été mises à mal avec l’arrivée du Covid-19, les confinements, etc.
Je voulais faire plein de choses, éclaircir l’horizon au niveau du boulot, revenir à ce que j’aimais le plus. Tenter ou poursuivre de nouvelles expériences. Tout ça a été mis en pause, forcément. Mais… pas que. Parce que l’air de rien, l’année a été aussi propice à la réflexion.

Bref, commençons.

La santé

Je m’étais longuement étendu sur ma santé dans le dernier bilan annuel. Parce que l’air de rien cela prenait l’essentiel de mes efforts au quotidien. Et que j’avais une énorme pente à remonter. Et pour être honnête, il n’y a pas de remontée mécanique pour aider.

Un an plus tard… ça va mieux. En fait, il y a eu beaucoup de points positifs. les crises se font plus rares. Et quand elles sont là, elles sont plus légères également. Cela dure rarement plus d’une journée. Il reste malgré tout beaucoup de petits artefacts. Des sensations pas très agréables à certains moments, des picotements dans les mains, les jambes, de gros changements d’humeur. Comme pour me rappeler que chaque moment d’émotions un peu fortes peut faire basculer les choses (et ici, il faut bien comprendre que cela peut être des émotions négatives OU positives. Ces dernières sont moins sujettes à me foutre en PLS mais cela peut arriver. Trop d’entrain, d’enthousiasme, un imprévu, ma tête ne sait plus gérer les choses, elle s’emmêle et c’est la catastrophe). Donc il y a encore de grosses fragilités. Elles sont juste plus simples à contenir la plupart du temps.

Le gros point noir, par contre, c’est la motivation. C’est très, très, très difficile pour moi d’arriver à faire quelque chose de personnel.
Pour le travail, cela ne pose aucun souci. Un contrat arrive, j’ai quelque chose à faire, un but, je sais où aller. Et tout roule plutôt bien (mais on revient sur le taf dans la partie suivante !).
Par contre, quand il s’agit de faire quelque chose pour moi… c’est vraiment difficile. Je me sens toujours comme « vide ». Comme si tout n’avait aucun intérêt. C’est vraiment la chose à travailler à partir de maintenant. Pouvoir concrétiser une envie. Se dire que cela vaut le coup de faire quelque chose pour soi. Que ce qui va en sortir va être intéressant, utile ou au minimum satisfaisant. Et quand je regarde le bilan de 2019… je suis forcé de constater que ce point n’a pas vraiment évolué et qu’il est même parfois pire. J’y ai beaucoup pensé ces derniers jours, notamment avec la perspective de ce petit billet annuel et il y a des pistes. On en reparle un peu plus loin.

Donc dans l’ensemble, je peux au moins vous dire que c’est positif. Je croise les doigts pour que cela continue sur cette lancée. Je pense aussi que les derniers points sur l’enthousiasme et la motivation seront certainement des éléments clés pour que tout rentre dans l’ordre.
Et je ne peux pas faire sans remercier à l’infini ma compagne. Sans elle, ce serait tellement plus difficile.

Le travail

Il parait que c’est la santé. Bon, j’aime pas trop ce dicton. Mais je dois lui accorder quelques vertus.

Car cette année a été plutôt riche à ce niveau. Bien que plus calme au niveau du jeu de société (je n’ai fait que Mysterium Park), j’ai été contacté à de très nombreuses reprises pour faire des couvertures de roman. Une grosse surprise pour moi vu que c’était un secteur plutôt calme ces dernières années, me concernant.

J’ai donc pu réaliser des couvertures pour beaucoup d’éditeurs: Gulfstream, Bayard, Albin Michel, Plume Blanche, Rageot, Antre Monde, Flatland, Flammarion, Argyll ainsi que pour ma chère et tendre. Vous en avez vu quelques unes, d’autres sont encore à dévoiler. J’ai même eu ma première couverture pour un éditeur américain, Simon&Schuster (cherchez pas, je ne l’ai pas encore montrée). De très jolies choses, donc.

Vous l’avez certainement vu sur les réseaux mais il y a aussi eu le lancement d’ARGYLL. La maison d’édition montée avec quelques amis. Bien que je ne prenne en charge que la partie visuelle, cela a occupé pas mal de place. Plus que prévu, je pense. Il y avait vraiment beaucoup de choses à préparer, à organiser. Et pour le coup, le confinement n’a pas beaucoup aidé. Heureusement que la technologie actuelle permet de s’affranchir de pas mal de choses. Sans les serveurs de discussions privées, sans les visioconférences, le projet aurait sûrement fait bien plus de surplace.
Là, ça y est, il est lancé. Il reste encore des choses à faire, des livres à imprimer pour que vous puissiez les dévorer dès leurs sorties (on compte sur vous !).

Ensuite, même si ce n’est pas du travail pour un client… comment ne pas évoquer les champidragons ? Certainement la chose la plus incongrue, surprenante, enthousiasmante de l’année. Là encore, comment imaginer que d’une réflexion rigolote sur Discord entre 4 personnes, on en soit arrivé à l’évènement le plus fort sur les réseaux sociaux depuis que j’y suis. L’accueil que vous avez fait à ces petites créatures est, toujours maintenant, quelque chose que j’ai du mal à quantifier. Vous êtes littéralement des milliers à être arrivés sur mes réseaux suite à cette série d’illustrations. Il y a quelques jours à peine, sans que je comprenne pourquoi, je voyais une montée, des gens qui me suivaient bien plus que lors d’une journée classique. Puis le constat est arrivé. Les champidragons avaient débarqué d’abord sur Reddit, puis en page d’accueil d’Imgur. Et la folie a recommencé. Des messages de partout. Sur ce blog, en commentaires ou via le formulaire de contact. Sur Instagram, Twitter, forcément. Plus improbable, sur Etsy. Je n’y ai jamais posté quoique ce soit, j’y suis juste pour acheter des petits bidules rigolos de temps en temps. Puis des demandes diverses: des partenariats (pour faire des tshirts, des motifs en points de croix, des impressions aux USA -mais ça paraissait vraiment louche, pour le coup), des demandes pour des tatouages, pour savoir s’il y allait en avoir d’autres. Puis les inévitables demandes de prints.
Un projet est en cours, j’en parlais notamment dans le dernier Capharnaüm (et en recause plus bas !).
Bref, je ne vais pas refaire l’article déjà rédigé à ce sujet. Sachez juste que je vous dois un énorme MERCI pour tout ça. Ça a fait chaud au cœur.

Il y a également eu le Witchtober. Petit défi personnel que vous avez également soutenu plus que chaleureusement. Vous aimez les Witches, j’en suis convaincu maintenant. Et cela me conforte aussi dans l’idée qu’il faut que je continue de les faire réapparaître de temps en temps, dans divers projets !

À tout cela s’ajoute une petite série d’illus personnelles, bien que parfois faites un peu dans la douleur. Et voilà, je pense que nous avons fait le tour de cette année d’illustration. Au final, ce n’est pas si mal que ça. Cela manque un peu de gros projets professionnels. Je sais que je peux m’appuyer encore un petit peu sur mes droits d’auteur (grâce à Dixit et Mysterium. Peut-être Obscurio, si vous continuez à lui faire un joli parcours aussi). Comme quoi, votre soutien est vraiment une chose indispensable.

Et maintenant ? 2021 ?

Bah ouais. Que fais-je ?

L’année dernière, je disais donc que je voulais prendre plus de temps pour moi. Refaire du modelage, du pixelart, de l’animation, utiliser un peu plus ma mascotte… bref, tout un tas de choses que vous n’avez pas pu voir, au final. Je sais que l’ambiance générale de 2020, avec ses incertitudes, ses moments de flottement, n’a pas été un terrain idéal à l’émergence de quoique ce soit dans cette liste. Cela ne veut pas dire que ces activités sont abandonnées, surtout pas. Car comme je le disais plus haut, je pense de plus en plus qu’elles sont salutaires pour mon état de santé.

C’est pourquoi j’ai beaucoup réfléchi dernièrement à tout ça (entraînant ma compagne dans des discussions interminables. Pardon, ma chérie ^^’).
Il faut que je retrouve le goût du travail personnel.
Pour ça, je pense qu’il y a deux choses essentielles à faire.

La première, c’est de m’éloigner un peu des réseaux sociaux. Les réseaux, c’est sympa, mais il faut s’en servir et non les subir. Il y a une course permanente pour satisfaire des algorithmes. Il faut toujours en faire plus, on y passe vraiment beaucoup de temps (petit article sur le sujet). On se compare aux autres, le nombres de likes, de partages, etc. C’est com-plè-te-ment nocif. Et mon petit syndrome de l’imposteur, lui, s’en repaît avec délectation. Je vais donc prendre du recul. J’y passerai toujours, mais moins souvent. Et je vous préviendrai avant, bien sûr.

La deuxième, c’est la petite étincelle, le coup de pied au derche qui me fera avancer, tout en allant dans la direction que j’ai envie de prendre: l’indépendance.
C’est ça. J’ai envie de faire mes trucs à moi. Concrétiser mes projets à moi. Un peu égoïste, mais parfois, ça fait du bien de l’être. Je me suis mis de côté pendant bien longtemps, il est temps que je reprenne un peu les choses pour moi. D’autres artistes ont fait ça ces dernières années: Maliki, Yatuu… mais aussi Chane. À l’international, je pourrais citer des gens comme Iris Compiet, Loish, Ross Tran. Je ne me compare pas à eux, je sais que je n’ai pas une énorme communauté, etc. Mais il faut bien commencer aussi.
Tous ont un point commun, c’est de passer par des plateformes du type Tipeee, Patreon, Ulule, etc. Et ce système ne me déplait pas du tout. J’y réfléchis fortement.

Cela ne veut pas dire que je ne bosserai plus pour des clients, loin de là. D’ailleurs, si vous voulez bosser avec moi cette année, n’hésitez pas à me contacter, c’est par ici, la petite page de contact. Mais que je pourrai prendre plus de temps pour développer mes univers personnels. Et je me dis qu’en prenant un engagement avec vous, cela me fera le petit coup de motivation qu’il me faut, un peu l’équivalent de celui que je vais avoir quand je fais une couverture pour un éditeur. Ou quand je me lance dans l’illustration d’un jeu de société. Vous serez ce « client ».

Et il y a le streaming, aussi. C’est quelque chose que je voudrais tenter prochainement. J’ai voulu le faire en fin d’année dernière, à plusieurs reprises, mais il y a toujours eu quelque chose qui est venu se glisser dans le planning. Ou simplement que j’avais des contrats (il y en a eu beaucoup en fin d’année) qui faisaient que… je ne pouvais montrer ce que je faisais.

Donc il est fort probable que je mette en place tout ça. Avoir un système mélangeant Patreon/Tipeee pour pouvoir créer des choses en toute quiétude, avec un vrai moteur, une vraie motivation, cette petite contrainte qui fait qu’on y va : vous. Et Ulule pour concrétiser certains projets. Le tout avec des streams (ne me demandez pas quand, etc. Je pense que je ne serai jamais du genre à vous faire un planning ou autre… ce sera… quand ce sera).

Et bien sûr, développer ma boutique. Elle est en repos depuis trop longtemps. J’ai envie de nouveaux produits !

Vous imaginez que cela va être un gros chantier. On en reparlera évidemment dans les semaines qui vont venir. C’est beaucoup de boulot mais il sera salvateur. En tout cas, je l’espère. Je sais que je peux compter sur vous. On est pas aussi grand que d’autres communautés d’artistes mais vous m’avez déjà prouvé que vous pouviez faire des trucs de fou. Donc j’y crois.

Une des premières pierres sera, je pense, le lancement d’une campagne de financement pour le livre sur les Champidragons. Cela me semble bien, pour débuter. Vous les attendez depuis longtemps: ils arrivent !

Si ça vous branche, n’hésitez pas à le dire en commentaire. Sur ce que vous aimeriez voir comme contrepartie dans un Tipeee aussi, par exemple. Bref, dites-moi, c’est important pour que tout se fasse bien et soit une joli expérience, pour moi comme pour vous !

J’ai encore d’autres idées, potentiellement d’autres projets, mais il faut que je garde ça encore un peu secret.
Sur ce, je vais vous laisser après cette incroyaaable tartine. Merci de l’avoir lue jusqu’au bout.

Bonus: le vrac de 2020 !

15 comments on "Bilan 2020"

  • xavier D. dit :

    Merci pour toute ton implication dans Argyll ! Merci d’être un ami génial !
    Plein de bises.

  • Je te souhaite une très bonne année 2021 et plein de bonnes ondes pour le travail et les projets personnels 😊

  • Monsi dit :

    Hâte de te voir en stream ! 😉
    Sinon je serai vraiment heureux de te soutenir via une plateforme de dons. Pour des raisons éthiques, je t’encourage à regarder davantage vers Utip que Tipeee (Utip dispose d’une ligne éditoriale claire, Tipeee permet le financement de tout et surtout de n’importe quoi).
    Concernant des contreparties, le plus simple possible. Ce qui est pénible avec les contreparties c’est le temps que ça peut prendre à faire ! Ca serait bête de rajouter du travail contraint …

    Zoubis !

    • Coliandre dit :

      Héhé, merci ;).

      Alors, je sais que Utip, c’est plus clair dans la ligne, etc. Ceci étant dit, si on prend le cas d’Holdup, je devrais aussi me passer d’Ulule, vu qu’ils ont quand même donné du fric à cette farce au lieu de tout annuler…
      Et je pense que cela dépendra vraiment de ce que je voudrai mettre en place. Genre Utip ne permet pas autant de connexions avec d’autres applis (au hasard, Discord et Twitch) que Tipeee ou Patreon. Donc je dois jongler avec tout ça pour faire un choix ;).
      Pour les contreparties, je resterai assez simple. Le but, c’est de se mettre un petit coup de fouet pour avancer, et en même temps avoir des petites choses pour mettre par la suite dans la boutique, pourquoi pas ^^.

      Des zoubs aussi !

  • ReicluoS dit :

    Merci pour le partage ! (+ Bravo pour le boulot)
    ça rassure de savoir qu’on n’est pas le seul à douter, à repousser les projets persos, etc… Humain quoi
    Bon et sinon ton chat est le sosie du mien, pour info.

    • Coliandre dit :

      HAha, oui, j’ai vu pour le chat !
      Sinon, heureusement que nous sommes humains. Avec nos failles, nos moments de doute, etc. Il faut juste savoir les surmonter à certains moments. Ce que je vais tenter de faire prochainement !
      En tout cas, vos réactions font beaucoup de bien justement pour réussir à passer outre ces instants légèrement désagréables ;).

  • Anaïs dit :

    Bien bien bien, affaire(s) à suivre ! Bonne année 🙂

  • Graig dit :

    Hey,

    Le streaming, j’en rêve ! (je sais pas si tu te souviens de moi, je suis celui qui veut te voir en faire depuis belle lurette, cependant je dois pas être le seul lol).
    Bref tout ça pour te dire que ton article est une fois de plus super bien écrit, posé, avec une belle maturité, une auto-critique et un coup dans le rétro qui peut être salvateur dans certains cas.

    A plus sur les réseaux et dans tes projets !

    • Coliandre dit :

      Alors… je me souviens de plusieurs personnes qui étaient à fond sur le streaming… du coup, je ne sais pas si c’est toi en particulier ^^.
      Merci beaucoup pour l’article ! Et en effet, c’est salvateur de faire ce genre de petit point annuel. Ça permet aussi de garder une trace, je pense. Et de le relire quand ça va moins bien, se dire qu’on a passé un cap, qu’on a fait des progrès, des projets, etc.

      A bientôt !! ^^

  • Vulnerrac dit :

    Bonjour Coliandre,
    Il est chouette ce billet. A la fin de sa lecture, il me semble que tu as quand même un sacré paquet de projets persos, ambitieux et attirants, de quoi bien remplir l’année à venir ^^
    J’ai découvert tes dessins avec les witches sur twitter et tes posts me donnent régulièrement une bouffée d’air frais bienvenue. Merci pour ce que tu fais 🙂

    • Coliandre dit :

      Merci beaucoup !
      Je ne sais pas si j’ai « beaucoup » de projets mais je sais que j’en reporte/mets de côté depuis bien trop longtemps. Il est temps de changer ça !
      Et puis merci pour le suivi depuis les Witches ! C’est vrai que leur première entrée en scène commence à dater de quelques années maintenant. C’est fou comme ça passe vite !

  • Sifhel dit :

    J’ai tellement hâte de voir ce que tu vas envoyer en 2021 ! Je serai dans le coin si tu fais ce crowfunding pour les champidragons ! Et les stream c’est très sympa, hâte de voir tout ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.